Accueil > Catalogue - Sciences humaines > Psychologie - psychanalyse
image le-corps-bien-accorde-9782220032634

Date de parution : 05.02.1992
Nb. de pages : 168
EAN : 9782220032634

Télécharger la couverture

Le corps bien accordé

Un exercice invisible

Jacques Dropsy

L'auteur, qui a déjà publié chez le même éditeur Vivre dans son corps, propose à ses lecteurs ce qu'il appelle l'exercice invisible.

" Être bien dans sa peau ", être capable du geste juste, de l'attitude exacte, ni trop peu, ni trop, c'est, à l'image du Clavecin bien tempéré de Bach, pouvoir jouer d'un corps bien accordé, harmonieux, sonnant juste, sans fausse note. Nous connaissons tous des personnes qui dansent d'instinct, dont la voix est spontanément chaude et timbrée, dont le corps manifeste les sentiments profonds avec efficacité et pourtant avec délicatesse.

Pour la plupart d'entre nous, tout ceci n'est pas ou n'est plus spontané. Il nous faut le retrouver : l'histoire de chacun est tout aussi corporelle que psychologique, les émotions contre lesquelles on se défend depuis l'enfance se cristallisant dans de multiples tensions musculaires. Comment opérer ce travail ? Non pas en faisant des exercices physiques spécialisés, ou une quelconque gymnastique; en apprenant à faire autrement les gestes de la vie quotidienne : se lever, marcher, respirer, prendre, donner, parler... C'est cela, l'expression corporelle de la vie quotidienne.

Les exercices en douceur que Jacques Dropsy décrit, tout en expliquant le pourquoi, visent à libérer la respiration, à obtenir le sens d'un équilibre réel, à faire travailler la voix qui explore l'espace de la personne, à élargir son territoire par la marche. On apprend ainsi à accepter pleinement ce qui existe en soi, en rebranchant et en utilisant les circuits de coordination profonds, avec lesquels on a perdu, au fil des années, les contacts.



14,20€
Indisponible
Ports à 0,01 € en France métropolitaine à partir de 45,00 € d’achat.
Frais de ports complets : consultez nos conditions générales de ventes.

Agenda

Ils en parlent